retour au menu

Livre de bord.

 

Croisière du 10 au 14 juillet 2006

 

Equipage : Murielle, Abdel, Gildas

Skiper : Mathieu

Soutien : Janie

 

Lundi 10 juillet

Rendez vous 9h pour le petit déjeuner.

Sensibilisation à la cartographie avec découverte de la carte du goulet pour le trajet Moulin Blanc Trébéron.

Découverte du bateau et de son fonctionnement, découverte de la synthèse vocale.

Conditions météo : vent de Sud Ouest 8 9 nœuds.

Départ du Moulin Blanc vers 11h

Exercice de manœuvre en rade. Fait incroyable, inimaginable : Gildas borde le génois et contre son grés part en arrière, dévale la descente et prend un magnifique hippon après un salto arrière bien négocié. Plus de peur que de mal !

Le vent chute. Tentative de pêche à la roche Penou pell qui s’avère infructueuse.

Retour du vent. Attention Murielle prend la barre et envoie le spi. Accélération du vent à 5 6 noeuds. Empanache sous spi.

Gildas prend la barre. La brume arrive. On met le moteur direction Trébéron. Un fou de bassant plonge.

C’est l’heure de l’apéro : étrange saveur « légèrement » épicée. Puis soirée crêpe Géwurzt. Echange sur les divers voyages et fous rires !

 

Mardi 11 juillet

 

La houle nous réveille. Petit dej stéréophonique au soleil entre les 2 îles.

Mathieu nous décrit les oiseaux locaux : huîtrier pie dit le lover Bird, le goéland, mouette, sterne, cormoran…

Séance cartographie et traçage des routes Moulin Blanc Trébéron puis Trébéron Lannildut. Découverte de la pointe sèche. Abdel s’émerveille devant les cartes.

Départ en direction du goulet vers 10h avec peu de vent. Arrivé dans le goulet le vent fraîchit pour atteindre 10 nœuds. Abdel gère la barre. Murielle et Gildas se posent des questions métaphysiques sur la maquette du bateau.

Sorti du goulet, c’est Gildas qui prend la barre pendant que Murielle et Abdel font les sandwiches. Gildas barre au près, 15 nœuds, jusqu’à Saint Mathieu. Bord à bord avec l’école de croisières O Taquet.

Murielle prend la barre avec moins de vent. Elle garde le cap. Abdel reprend la barre et Murielle se met à la pêche aux nœuds.

Arrivée à Lannildut vers 17h00.

Retour de la mobile mania et Arrêt aux stands : on fait le plein d’eau, repas de pâtes.

20h départ pour Ouessant mais le vent fait son caprice et on se rabat sur Molène.

Pendant ce temps, Murielle se bat avec ses nœuds. Rencontre avec la Basse Luronne qui sonne (une des dernières balises avec une cloche). Arrivé sur Molène au moteur et à l’odeur du barbeuk d’O Taquet. Murielle termine de démêler.

Découverte du puuunnch ! Curiosité de papy en zodiac sur l’écume des mers.

Abdel armé d’une gaffe attrape la bouée. Concertation cartographique et découverte de nouvelles cartes. Attiré par le phare de l’île Vierge, demain nous irons en direction de l'Aber Wrach .

 

Mercredi 12 juillet

 

Réveil 8h30. Petit déj sur le pont au soleil. Gonflage de l’annexe et débarquement sur Molène. Douche, caca, course. Carotte pour Bun’s. Les jetons ne plaisent pas à Gildas, ça date de Louis XIV ! Discussions avec les locaux et dégonflage de l’annexe. Toujours pas de vent mais départ vers 13h au moteur à notre grande déception.

Mise à l’eau des lignes de pêches. Attente sceptique pendant 1h. Innovation du transat avant par Murielle. Elle vient ensuite au renfort pour la pêche et oh miracle le banc de maquereau débarque. 8 maquereaux dans le seau avec tentative d’évasion maîtrisée.

6 - 7 nœuds de vent et tentative à la voile. Murielle joue à la sirène, les photos en témoignent. L’eau à 14 °C ne fait pas peur aux belges !

Le vent chute et on remet le moteur. Arrivée à l’île vierge à 19h30. Abdel cautch Murielle pour descendre la grande voile. Arrivée en zodiac d’Erwan, Jeanne et Janie. Tout le monde dans le zodiac. Direction l’île vierge à l’assaut du phare. Les fonctionnaires de Plouguerneau se déchargent sur le gardien qui nous autorise à visiter le palier du phare uniquement. Interdiction de monter dans le phare en dehors des heures de visite. Le gardien nous rejoint et répond à quelques questions. Il refuse le cidre car on est resté sur le palier.

On fait le tour de l’île et affrontons un alignement de goélands protégeant leurs nids.Nous longeons le mur et atteignons l’extrémité de l’île ; Sonorités exceptionnelles et confrontation Manche Atlantique.

Retour au bateau en zodiac piloté par Abdel. Apéro, séance d’ostéopathie pour Erwan ; Dommage il a une jambe plus courte que l’autre !

Départ d’Erwan et Jeanne. Ca bouge trop à l’île Vierge alors on relève l’ancre pour aller beatcher à Lilia. Mise en place des béquilles. Préparation du barbark avec au menu maquereaux moutarde ou arisa brochettes salade riz et Baron de Lestac. Surprise dans les maquereaux, Abdel récupère son arisa au maquereau.

Discussion sur "  on sait " "on peut" "on a le droit" et séance de cartographie à l’antillaise. Minuit. Nous nous échouons sur le sable, plus de chasse d’eau !

Nous nous endormons sous la bienveillance du plus grand phare en pierre du monde. Réveil prévu à 8h. 4h du mat retour de l’eau. Sirius nous parle à nouveau.

 

Jeudi 13 juillet

 

7h du mat branle bas de combat! Eole est là ! le soleil lui reviendra. On relève les béquilles. on petit déj rapide et en route la troupe ! Sortie de lilia au moteur. Tentative de voile (c’est pour ça que l’on était venu…). La pétole ça colle. Moteur de rigueur. Objectif être à Saint Mathieu avant 13h.

Objectif atteint, c’est beau Eole revient. On fait des bords direction Camaret. Quelques rond point se glissent par ci par là.

Arrêt technique à Camaret. On fait le plein d’eau, une barre de céréale un coup de fil à Bruno. Le restau se fera au Moulin Blanc, rendez vous avec l’asso à 20h.

Nous filons bon train grâce au vent de 13 18 nœuds. Just on time au Moulin Blanc. Une petit douche et direction le restaurant Coté Mer.

On retrouve Arnaud Ty Jean Bruno Danielle et Maryse. Minuit, il est temps de reprendre la mer, la marée n’attend pas. On quitte le port à marée basse grand coefficient au moteur.

Il y a peu de vent et nous nous dirigeons vers la baie d’Oberla. Le courant nous porte, nous croisons d’autres bateaux qui rentrent au port et faisons attention de bien rester dans le chenal.

Arrivé vers 3h du matin, nous jetons l’ancre.

 

Vendredi 14 juillet

 

8h : L’ancre a décroché et nous avons dévié de 800m. Pas de danger mais il faut rétablir la situation. branle bas de combat pour Abdel qui file relever l’ancre. Mathieu met le moteur et nous nous dirigeons vers le fond de la baie. L’équipage se recouche pour 2h.

10h le petit dej est servi au soleil sur le pont. A 500m, la côte arborée. Des sons de bignouf nous arrivent d’une des maisons qui arpentent les parois rocheuses.

Vers 11h nous mettons cap vers Moulin Blanc. Les premiers bords se font sous spi, Murielle prend la barre suivi d’Abdel et de Gildas. Nous sommes arrivés dans la zone militaire de Lanvéoc. Le vent a fraîchit et atteint 25 noeuds en rafale. Nous décidons d’affaler le spi. La manœuvre est propre, ce sac à spi est formidable.

Puis nous partons au prés. Le vent reste entre 15 et 20 nœuds ce qui nous procure de vrais sensations. Nous arrivons près du port et traversons successivement deux régates de planches à voile. Il y a un bateau échoué à la sortie du port, attention au chenal !

Arrivée au ponton, petit debriefing et les départs successifs.

 

Kénavo Brest et Bon vent les marins d’Orion !

 

 

6526 visites depuis le 4 septembre 2006.