retour au menu

logo

Revue de Presse écrite.

 

Le télégramme. Sortie solidaire avec des enfants. Mai 2017. lien.

ouest France. "SARA la voix des marins non-voyants". Décembre 2011. lien.

La revue Bateaux. "L'association Orion, à Brest, forme et fait naviguer des non-voyants". Février 2010. Document. Image. Pdf.

Le Télégramme. "Déficience visuelle. Simonnet fait avancer le handicap ". Novembre 2008. Image.

Sciences Ouest. "L'océan au bout des doigts ". Février 2008. Image.

Le Télégramme. "Les non-voyants lèvent le voile sur leur handicap ". Mai 2007. texte.

Le Télégramme. "les non voyants pratiquent la voile par tous les temps". Novembre 2006. image.

Etre - Handicap information. numéro 83 de mai-juin 2006. Dossier vacances et sport page 18. image.

Le Télégramme. "La caisse d'Epargne soutient l'association Orion". mars 2005. image.

Sciences Ouest. février 2005. Le virtuel au service des marins non-voyants. image.

Les Echos Innovations. "une carte maritime pour les marins non-voyants". janvier 2005. texte.

Le Télégramme. "la mutualité française récompense l'association Orion". Novembre 2004.

Ouest france. "activité voile pour les déficients visuels : un prix national pour l'association Orion". Novembre 2004.

Animafac. "Orion, le vent du large dans la peau". juin 2004. texte.

Le Télégramme. "Orion, La voile pour les déficients visuels". juin 2004.

Le Télégramme. "Les déficients visuels montent sur le pont". mai 2004.

Le point. "Brest, Orion navigue sans la vue". avril 2004. texte.

Ouest France. "Avec Orion une activité voile pour les déficients visuels". octobre 2003.

Le Télégramme. "Non-voyants, la mer en toute liberté". avril 2003. image.

 

 

9098 visites depuis le 27 novembre 2006.

Cinq jeunes Brestois souffrant de pathologies lourdes et quatre malvoyants dont un Lyonnais, ont passé une belle matinée en mer, samedi, avec leurs accompagnateurs. Ceci grâce à l'action des associations à chacun son cap , qui, de son siège brestois, organise ces sorties à l'intention de jeunes malades venus de toute la France, et Orion, qui effectue la même démarche en faveur d'insuffisants visuels. Assistance à un plaisancier Tous les participants à cette sortie se sont déclarés ravis de l'accueil que leur ont réservé les marins du bord et le commandant, le lieutenant de vaisseau Antoine Collin. Ils ont même assisté un plaisancier en difficulté en rade. Ils ont pu participer aux manoeuvres, monter sur le mât de beaupré. Pouvoir sentir le comportement du navire, écouter les ordres donnés à l'équipage, apprendre comment fonctionne le navire, c'est très intéressant et instructif , souligne Bruno Quellec, un des fondateurs d'Orion, qui navigue habituellement avec les membres de cette association. Pour le commandant Collin, cette expérience constitue un lien indispensable avec ces associations et sera certainement renouvelée .